fbpx

L'ATTACHEMENT = SOURCE DE VOS SOUFFRANCES

De nos jours, trouver un sens à sa vie pour être heureux est une idée fixe. On nous demande de se trouver un grand “Pourquoi ?” afin de comprendre nos comportements et nos actes. On nous conseille de chercher un sens à ce que l’on fait. On nous encourage à trouver une passion, même plus, un but dans la vie.

Pourtant la plus grand révélation philosophique de l’Homme est de comprendre que la vie n’a aucun sens.

L'attachement, source des souffrances.

Faisons un petit exercice introspectif. Remémorez-vous les dernières fois que vous avez souffert.

Cela peut être après une rupture.
Peut être après un licenciement.
Un ami qui vous a trahis ?
La perte ou le vol de votre téléphone ?
Une grosse grippe ?
La mort d’un proche ?
Une dette financière grandissante de jour en jour ?

L’ultime lien entre tout ces événements est l’attachement.

L’attachement à votre relation de couple.
L’attachement à votre poste.
L’attachement à cette amitié.
L’attachement à vos biens matériels.
L’attachement à votre état de santé.
L’attachement à vos proches.
L’attachement à votre argent.

Vous n’y avez peut être pas fait attention mais toutes vos souffrances sont des rejets émotionnelles, des réactions qui bouleversent vos réalités, basées sur vos attachements divers.

C’est un travail introspectif des plus compliqués pour un individu car nous sommes éduqués par un système qui nous scarifie l’esprit avec l’illusion de la sécurité.
Rien ne va vous arriver tout vas bien, tout vas s’arranger et ils vécurent heureux et eurent des milliers d’enfants dans le meilleurs des mondes des licornes à paillettes.

Lorsque vous aimez quelqu’un, vous vous donnez l’opportunité de la haïr et donc de perdre cette personne.
Lorsque vous gagnez de l’argent, vous vous donnez l’opportunité d’en perdre et donc d’être ruiné.
Lorsque vous faites du sport pour être en bonne santé, vous vous donnez l’opportunité de trop forcer, de vous faire mal, de ne pas faire attention et donc de tomber malade ou de vous blesser.

Dès lors que vous êtes attaché à un état, vous devenez vulnérable car son changement (qui arrivera forcément à un moment) bouleversera vos structures et votre fausse sécurité.

C’est aussi profond que comprendre que la mort est en chaque vie.

À ce moment, on peut se dire que c’est une chose horrible de se détacher de tout, que nous ne sommes pas des robots mais des humains, ressentant des émotions.
Vous avez raison.

L’idée n’est pas de se détacher des choses mais de se détacher des répercutions que ces choses ont sur nous.

Se détacher de l’argent vous permet d’en avoir et de ne pas avoir peur d’en perdre car vous comprenez que c’est un cycle, un mouvement.

Se détacher de ses biens matériels vous permet de ne pas devenir dépendant et esclave d’un objet mais aussi de profiter du monde en leur absence.

Se détacher de ses émotions vous permet de ressentir pleinement la justesse de chacune d’entre elles sans pour autant faire trembler vos insécurités et gonfler votre vulnérabilité. Vous acceptez chaque émotion sans en préférer une. Ce n’est que de l’énergie en mouvement.

Se détacher des autres vous permet de les aimer pleinement, authentiquement, sans attendre un retour de leur part et sans être détruit par leur disparition.

Se détacher de l’amour vous permet de ne pas vivre pour une construction sociale (le couple) ou pour l’autre mais d’aimer sans avoir besoin d’être aimé pour se sentir exister.

Cela vous permet aussi de ne pas laisser votre ego détruire vos relations. J’ai aimé toutes les femmes avec qui j’ai partagé un bout de ma vie et, même si cela à été dur sur le moment, aucune séparation n’a enterrée mes relations.
Je les aime encore mais d’une manière différente.

Ces personnes qui alimentent de la haine pour d’anciens partenaires sont très certainement attachées à l’amour, au couple et à l’autre.

Se détacher du monde vous permet de le voir tel qu’il est, d’être dans le vrai et le juste. Au contraire de l’idée reçu de devenir un robot dénué d’émotions cela vous offre la possibilité d’être plus présent.

"Laisse aller tes attachements terrestres, entre dans le vide. N'emporte rien, et deviens le vent."
laghima
Laghima

L'impermanence et l'illusion du bonheur.

Partons d’un constat simple.

Vous, votre famille, vos amis, vos ennemis, vos voisins, tous ceux que vous connaissez, tous ceux que vous ne connaissez pas, tous les humains, les animaux, les insectes, les bactéries, les planètes et les galaxies.

Tout ce qui existe est né.
Tout ce qui existe vit.
Tout ce qui existe va mourir.
C’est l’impermanence des choses.

Et c’est cette notion qui aide au détachement.
Pour prendre un exemple récent, l’incendie de Notre Dame de Paris ne m’a pas affecté car je suis conscient que tout se meurt.

Elle à tenu plus de 800 ans. C’est admirable pour l’Homme, ridicule à l’échelle cosmique.

C’est la loi fondamentale dans l’univers qui gouverne tout : le cycle Vie-Temps-Mort.

Je vous explique ça pour illustrer la grandeur du monde et des lois qui dictent nos vies.
Prendre conscience que certaines choses nous dépassent.
L’impermanence en fait partie.

C’est pourquoi je ne pense pas que ce soit une bonne idée de se trouver un but dans la vie, un grand “Pourquoi”, un sens.
Pour deux raisons.

La première est intrinsèques :

Lorsque nous calibrons nos vies sur la recherche d’un sens, nous devenons dépendants d’éléments extérieurs, de ce dit-sens.
Aider les autres, se sentir utile, contribuer à la société. Tout cela agit avec le monde extérieur. Dans le but ultime d’être heureux.

Si le bonheur devient un objectif alors il est factice car projeté dans l’avenir, hors du présent.
C’est un rêve, un fantasme, une illusion.

Le bonheur est réel seulement dans le moment présent, dans l’instant.
Si le bonheur est accessible dès maintenant, alors se trouver un sens pour remplir l’objectif d’être heureux n’a aucun sens.

La vie n’a aucun sens.

Ce serai alors le but qui est à revoir. L’idée n’est pas d’être heureux mais d’accomplir quelques choses.

Le second point concerne l’impermanence :

Ce n’est plus l’idée de se trouver un sens qui devient illogique mais l’idée d’avoir un sens défini.
Si tout est impermanence, alors le sens de votre vie sera forcément altérer à un moment et vous souffrirez de déception et de désillusion.
À moins que vous soyez ouvert au changement.

Une histoire illustrative :

Étant petit, je voulais devenir chanteur.
L’idée de base était d’avoir une vie rock’n roll et de baiser des groupies. J’étais adolescent…

Pourtant j’ai grandi et l’envie est toujours là. Bien que l’idée d’avoir du sexe avec des fans admiratives séduits mon ego, j’ai vite compris que c’était une autre pulsion plus forte qui me dirigeait.
Petit bémol, je n’ai aucun talent de chant.

La vie s’est poursuivie et j’ai commencer à créer Canaperouge.

Un jour, après de nombreux projets, j’ai écrit et interprété des slams.
Je me suis rendu compte que j’avais réalisé un rêve de gosse d’une manière alternative.
L’idée source n’était pas de profiter de jeunes mineures euphoriques mais de faire passer un message.
J’ai fais le bilan et tout ce que je fais va dans cette direction.

Si j’étais dans une démarche d’attachement, je n’aurai jamais laissé de côté l’idée rock’n roll et j’aurai perdu beaucoup de temps et d’énergie à résister à une situation que je ne contrôle pas. 

J’ai préféré accepter impermanence des idées et des situations afin de trouver une façon alternative de faire passer mon message.

C’est l’une des nombreuses leçons qui m’ont aidés à me détacher de mes idées, et du sens que je leur donne car encore une fois, la vie n’a aucun sens.

Pour conclure, se détacher de ce qui existe vous permet de profiter pleinement de ce que vous possédez dans l’instant et d’être heureux tandis que l’impermanence de la vie vous offre l’opportunité de comprendre que rien n’est fixe et que tout ce à quoi vous donnez du sens peut être altérer et changer de forme.

C’est à vous de laisser place au changement et de vous ouvrir au nombre inimaginable de possibilités que la vie offre.

 

Force et Bienveillance

Damien

5/5
Partager :
Fermer le menu
Facebook Messenger
×
×

Panier